Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 Mar

Une thérapie (à base de nanoparticules d’or) pour brûler les cellules cancéreuses ?

Publié par project-world-vision  - Catégories :  #decouverte scientifique

Une thérapie (à base de nanoparticules d’or) pour brûler les cellules cancéreuses ?

Avec l’or, on peut tout faire ! Et il a un grand pouvoir sur le corps humain ! Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance

Des chercheurs de l’EPFZ sont parvenus à créer des nanoparticules d’or qu’il est possible de chauffer avec de l’infrarouge.

Ces particules dites «plasmoniques» absorbent la lumière dans le spectre de l’infrarouge proche et s’échauffent. L’équipe de Sotiris Pratsinis, de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), a eu l’idée d’utiliser de l’or, car c’est un métal qui est bien toléré par le corps humain.

Il s’agit toutefois de donner une forme bien définie à ces particules, bâtonnet ou coupelle par exemple, et il était jusqu’ici compliqué et cher d’en produire en grande quantité, écrit lundi l’EPFZ dans un communiqué. Les chercheurs y sont parvenus en fabriquant des particules d’or sphériques recouvertes d’une enveloppe de dioxyde de silicium.

C’est grâce à cette enveloppe qui les sépare les unes des autres que les particules d’or absorbent l’infrarouge et s’échauffent. Les scientifiques les ont testées en éprouvette sur des cellules de cancer du sein et ont montré que la chaleur ainsi produite suffit à tuer les cellules.

Ils ont en outre mêlé des particules superparamagnétiques d’oxyde de fer à celles d’or, ce qui permet de diriger ces dernières vers la tumeur à l’aide de champs magnétiques et de l’enrichir de manière ciblée. Avec cette méthode, il est aussi possible d’échauffer les particules par hyperthermie magnétique lorsque le cancer se situe dans des tissus profonds que l’infrarouge ne peut atteindre.

Les chercheurs évoquent d’autres applications pour leur découverte, comme méthode de contraste en imagerie par résonance magnétique (IRM) ou pour le transport de médicaments à l’intérieur du corps, par exemple. Il s’agit toutefois maintenant de vérifier ce qu’il advient des particules dans l’organisme, notamment qu’elles ne s’accumulent pas dans le foie .

http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/15379499

No related posts.

Commenter cet article

À propos

le blog sur l information alternative ,la vérité caché,l éveil et bien d autres