Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Aug

La Russie multiplie les « embargos déguisés »

Publié par project-world-vision  - Catégories :  #economie mondial,effondrement economique, #Tension entre pays

La Russie a décidé mercredi de limiter ses importations de viande de Roumanie et d'animaux d'Italie, de Bulgarie et de Grèce en raison de la découverte de maladies, dernier épisode de la "guerre commerciale" relancée par Moscou depuis l'imposition des sanctions occidentales.

"En raison du déclenchement d'une épidémie d'encéphalopathie spongiforme bovine (maladie de la vache folle, ndlr) chez les bovins de la région de Cluj en Roumanie, sont imposées à partir du 6 août 2014 des restrictions temporaires sur les exportations vers la Russie" de bovins vivants, de viande de boeuf et des autres produits qui en sont issus, a indiqué dans un communiqué Rosselkhoznadzor, l'agence sanitaire russe.

Rosselkhoznadzor a en outre décidé de restreindre ses importations d'animaux vivants de plusieurs régions d'Italie, de Bulgarie et de Grèce en raison de la découverte de cas de fièvre catarrhale, une maladie virale touchant principalement les moutons et les bovins.

Moscou est souvent accusé d'utiliser l'arme commerciale, notamment en invoquant des motifs sanitaires, comme moyen de pression diplomatique sur ses voisins.

Depuis le renforcement des sanctions occidentales à son encontre, la Russie interdit quasi quotidiennement l'importation de nouveaux produits alimentaires sur son territoire sous couvert de "protection des consommateurs".

Moscou avait déjà décrété vendredi un embargo sur les fruits et légumes en provenance de Pologne en raison de "violations répétées" de la validité des certificats, menaçant d'étendre ses interdictions à d'autres, voire à l'ensemble des pays membres de l'Union européenne.

Augmentation du nombre de militaires russes à la frontière
Le nombre de militaires russes le long de la frontière avec l'Ukraine est passé de 12.000 à la mi-juillet à 20.000 créant ainsi une "situation dangereuse", a affirmé mercredi une porte-parole de l'Otan.

"La Russie a massé environ 20.000 soldats prêts au combat à la frontière orientale de l'Ukraine. C'est une situation dangereuse", a dit Oana Lungescu. L'Otan craint que la Russie utilise "le prétexte d'une mission humanitaire ou de maintien de la paix pour envoyer des soldats dans l'est de l'Ukraine", a ajouté la porte-parole. Elle a accusé Moscou de continuer à soutenir les rebelles pro-russes et de permettre le passage d'armes et de combattants à travers la frontière.

"Toute détérioration de la situation humanitaire dans les zones tenues par les séparatistes est due à la poursuite de la déstabilisation de l'Ukraine par la Russie", a-t-elle estimé. "Il s'agit d'un conflit alimenté par la Russie", a insisté la porte-parole. "Nous continuons d'exhorter la Russie à retirer toutes ses forces militaires à la frontière avec l'Ukraine, d'arrêter le flux d'armes et de combattants à travers la frontière et à exercer son influence sur les séparatistes armés pour qu'ils déposent les armes et renoncent à la violence", a-t-elle dit.

La Russie a demandé mardi en vain des mesures humanitaires d'urgence au cours d'un Conseil de sécurité de l'ONU convoqué en urgence à son initiative, mais les Occidentaux ont rejeté sur Moscou la responsabilité de cette situation. L'ambassadeur russe à l'ONU Vitali Tchourkine a qualifié de "désastreuse" la situation à Donetsk et Lougansk en déplorant que Kiev "continue d'intensifier ses opérations militaires".

Commenter cet article

À propos

le blog sur l information alternative ,la vérité caché,l éveil et bien d autres