Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Oct

L’accord secret entre les USA et l’Arabie Saoudite (Zero Hedge)

Publié par project-world-vision  - Catégories :  #USA, #Révélations

 L’accord secret entre les USA et l’Arabie Saoudite (Zero Hedge)

Pourquoi le pétrole est en chute libre : L’autre partie de « l’accord secret » entre les USA et l’Arabie Saoudite titre ZH ;

Oulah, grosse news que j’ai failli louper ! (elle était cachée dans mes favoris) Un accord secret entre l’Arabie et l’oncle sam a été signé , une baisse du prix du pétrole (par une hausse de leur prod, mais aussi grâce au pétrole discount du DAESH : vous voyez ?!) qui va impacter surtout des pays comme le Russie ou le Venezuela (pour l’Iran, c’est autre chose…), contre Assad et la Syrie à laquelle les saoudiens n’ont pas renoncé (pour faire passer leur future pipeline , entre autres …) : c’est un accord clef .

Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance

Il y a deux semaines, nous vous avons dévoilé une partie de «l’accord secret» entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite: à savoir ce que les États-Unis ont « mis sur la table » dans le cadre de sa stratégie globale d’alliance au Moyen-Orient, qui a fièrement révélé que l’Arabie saoudite était «alignée» avec les Etats-Unis contre l’ISIS, alors qu’en réalité, John Kerry ne faisait que exécuter la volonté de l’Arabie saoudite, le WSJ rapporte que «le processus a donné aux Saoudiens un levier pour arracher un nouvel engagement aux États-Unis afin de renforcer la formation des rebelles combattant M. Assad, dont la chute est toujours vue comme une priorité absolue par les Saoudiens « .

Ce qui n’était pas clair, c’est ce qu’était l’ autre partie du deal : qu’est-ce que les Saoudiens mettent sur la table, ou dit autrement, comment exactement est ce que que l’Arabie saoudite va compenser les États-Unis pour bombarder l’infrastructure d’Assad jusqu’à ce que le dirigeant syrien haï ait été renversé, menant à la création d’un vide du pouvoir dans son sillage qui permettrait a la Syrie, au Qatar, à la Jordanie et / ou à la Turquie à partager le butin de guerre comme ils l’entendent.

Un aperçu de la réponse a été donnée plus tôt dans l’article « L’arme du pétrole : Une nouvelle façon de faire la guerre « , car à la fin de la journée, il est toujours question de pétrole, et d’effet de levier.

La réponse complète vient de l’Agence Anadolu , qui explique non seulement la grande image impliquant l’Arabie Saoudite et son plus grand atout, le pétrole , mais aussi la dernière fracture de l’OPEP , à la demande de l’Arabie Saoudite …

 L’accord secret entre les USA et l’Arabie Saoudite (Zero Hedge)

Qui utilise cependant la seule « arme du pétrole »pour cibler l’ennemi n° 1 de la nouvelle guerre froide : Vladimir Poutine.

À savoir:

L’Arabie saoudite fait pression sur la Russie, l’Iran avec le prix du pétrole

L’Arabie Saoudite va forcer le prix du pétrole à aller vers le bas, dans un effort pour exercer une pression politique sur l’Iran et la Russie, selon le Président du Oil Policies and Strategic Expectations Center d’Arabie saoudite

L’Arabie saoudite envisage de vendre du pétrole pas cher pour des raisons politiques, selon un analyste .

Faire pression sur l’Iran afin de limiter son programme nucléaire, et pour changer la position de la Russie sur la Syrie, Riyad vendre du pétrole en dessous du prix moyen au comptant de 50 $ à 60 $ le baril sur les marchés asiatiques et d’Amérique du Nord, dit Rashid Abanmy, président du Oil Policies and Strategic Expectations Center basée à Riyad en Arabie Saoudite Cette baisse marquée du prix du pétrole au cours des trois derniers mois, de 115 $ à $ 92 à le baril, a été causé par l’Arabie saoudite, selon Abanmy.

Avec la demande de pétrole qui baisse, la raison ostensible pour la baisse des prix est d’attirer de nouveaux clients, dit Abanmy , mais la vraie raison est politique . L’Arabie Saoudite veut amener l’Iran à limiter l’expansion de son énergie nucléaire, et à faire que la Russie change sa position de soutien au régime d’Assad en Syrie . Les deux pays sont fortement tributaires des exportations de pétrole pour les recettes, et un prix du pétrole plus faible signifie moins de rentrée d’argent, a souligné Abanmy. Les pays du Golfe seront moins touchés par la baisse des prix, a t-il ajouté.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole, qui est l’arbitre technique du prix du pétrole pour l’Arabie saoudite et les 11 autres pays qui composent le groupe, ne sera pas en mesure d’influer sur la décision de l’Arabie saoudite, a maintenu Abanmy.

Les décisions de l’organisation ne sont que des recommandations et ne sont pas contraignantes pour les pays producteurs de pétrole membres, a t-il expliqué.

Le cours de clôture du Brent du jour: état à 90 $. Le du prix du pétrole Dans le budget de la Russie pour la période 2015-2017? est à $ 100 . Ce qui signifie qu’une « fliquidation forcée du Brent » forcée est dans les cartes dans les prochaines semaines alors qu’ une fois de plus l’allié stratégique soudain des états unis, l’Arabie Saoudite ,fait tout en son pouvoir pour faire chuter POUTINE .

http://www.zerohedge.com/news/2014-10-10/why-oil-plunging-other-part-secret-deal-between-us-and-saudi-arabia / resistanceauthentique

Baisse des prix du pétrole, le pacte secret entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite

Un accord secret a été établi entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite et nous en voyons peu à peu les contours se dessiner. C’est ce qu’expliquent à la fois le Wall Street Journal et plus en détail encore le blog spécialisé dans la finance Zerohedge, souvent très bien informé.

Le premier signe d’un réchauffement des relations entre l’Arabie Saoudite et les Etats-Unis,devenues très tendues après le soutien de Washington aux révolutions arabes et aux Frères Musulmans notamment en Egypte, l’Arabie Saoudite s’est jointe officiellement aux Etats-Unis et aux occidentaux dans le combat contre l’Etat Islamique en Irak et en Syrie. Mais il y a deux autres parties encore plus importante à cet accord négocié par le Secrétaire d’Etat John Kerry.

La première, écrit le Wall Street Journal, c’est que «le processus a permis aux Saoudiens de faire pression sur les Etats-Unis pour obtenir un engagement d’entraîner les rebelles combattant Bashar el-Assad (le dictateur syrien), dont le renversement est toujours considéré par les Saoudiens comme une priorité».

La deuxième partie de l’accord, c’est le prix du pétrole, qui est une arme de premier plan dans la guerre que se livrent au Moyen-Orient les sunnites et les chiites et leurs alliés. D’un côté donc, l’Arabie Saoudite, la Turquie, la Jordanie, l’Egypte et le Qatar et de l’autre l’Iran, la Syrie de Bashar el-Assad et le Hezbollah libanais.

L’Arabie Saoudite a tout simplement décidé de faire baisser le prix du baril de pétrole, il lui suffit d’ouvrir un peu plus les vannes, pour peser économiquement et politiquement sur l’Iran et sur son allié et soutien la Russie.

Si au cours des trois derniers mois, le prix du baril a baissé de plus de 20% et est passé ainsi de 115 dollars à moins de 90 dollars vendredi 10 octobre, c’est directement à la suite d’une décision saoudienne reconnait Rashid Abanmy, Président du Saudi Arabia Oil Policies and Strategic Expectations Center qui est installé à Riyad.

Avec l’arme du pétrole, l’Arabie Saoudite entend contraindre l’Iran a limiter ses ambitions d’armement nucléaire et obtenir de la Russie qu’elle cesse de soutenir à bout de bras le régime de Bashar el-Assad. Deux objectifs que partagent maintenant l’administration Obama.

Selon les calculs effectués par plusieurs études économiques, l’Iran a besoin pour équilibrer son budget et soutenir une économie affectée par des années d’embargo et de mauvaise gestion d’un baril de pétrole à 140 dollars et la Russie de Poutine d’un prix du baril supérieur à 100 dollars. Pour le magazine Forbes, la baisse des cours du pétrole est ainsi bien plus dangereuse pour l’économie russe qui est en récession et pour Vladimir Poutine que les sanctions financières décidées par les occidentaux après l’annexion de la Crimée et le soutien militaire aux indépendantistes de l’est de l’Ukraine.

http://www.slate.fr/story/93261/baisse-petrole-pacte-etats-unis-arabie-saoudite

Commenter cet article

À propos

le blog sur l information alternative ,la vérité caché,l éveil et bien d autres