Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 Jan

Le cygne noir du franc suisse devenu flottant: un séisme ressenti dans le monde entier… y compris en Pologne

Publié par project-world-vision  - Catégories :  #economie mondial,effondrement economique

 Le cygne noir du franc suisse devenu flottant: un séisme ressenti dans le monde entier… y compris en Pologne

A la surprise générale, la Banque Nationale Suisse (BNS) a annoncé brutalement hier la fin du cours plancher de l’euro par rapport au franc qui avait été mis en place en septembre 2011. Depuis cette époque, la BNS imprimait de la monnaie qu’elle revendait sur le marché des devises contre des dollars ou des euros pour éviter que la parité de l’euro par rapport au franc suisse ne dépasse 1,20 franc.

« Le cours plancher de l’euro par rapport au franc doit rester le pilier de notre politique monétaire », avait encore déclaré lundi dernier Jean-Pierre Danthine, le vice-président de la BNS.

Mais ces derniers temps, l’euro avait décroché par rapport au dollar, en raison notamment des incertitudes liées aux élections grecques du 25 janvier prochain, au terme desquelles le parti d’extrême gauche SYRIZA, qui souhaite mettre fin à la politique d’austérité imposée au pays, pourrait accéder au pouvoir. Les marchés redoutent que le refus potentiel du nouveau gouvernement grec de se conformer aux règles du plan de sauvetage, et sa volonté de réclamer une restructuration des dettes du pays, ne provoquent un « Grexit », une sortie de la Grèce de l’euro, ce qui pourrait menacer l’existence même de la monnaie unique. Les investisseurs qui avaient acheté des euros les ont donc échangés contre des francs suisses, entre autres, imposant de fortes tensions à la hausse sur la monnaie suisse. Il était de plus en plus difficile pour la BNS de maintenir le cours plancher de 1,20 franc suisse contre l’euro.

Le franc suisse est donc devenu flottant hier à 10h30 précises, ce qui a déclenché une « onde de choc », un « tsunami », ou un « séisme », selon les analystes. Dans les heures qui ont suivi, le cours du Franc suisse par rapport à l’euro a gagné 40%, mais l’appréciation finale de la monnaie helvétique a finalement atteint 14%. La bourse suisse a plongé de près de 10%.

Dans la foulée la BNS a également annoncé qu’elle allait abaisser son taux d’intérêt (négatif) pour le porter à -0,75%. « On parlait de guerre de changes. Il va falloir parler aussi de guerre de taux. Les pays développés sont entrés dans une course aux taux négatifs pour éviter la déflation. Le Japon, l’Allemagne, la Suisse, et ce n’est pas terminé. La Suisse a voulu agir avant la Banque Centrale Européenne jeudi prochain », analyse Marc Fiorentino de MonFinancier.com. « En moins d’un an, c’est le deuxième black Swan après l’effondrement du pétrole », observe-t-il. Un cygne noir (« black swan ») est un évènement qui satisfait trois caractéristiques : il est rare, son impact est extrême, et il est rétrospectivement prédictible, alors qu’il ne l’était pas au moment de sa survenance.

Il explique que les investisseurs qui ont parié sur la stabilité du Franc suisse sont légion, et que certains vont perdre des fortunes dans les prochains jours. Bloomberg a en effet déjà rapporté que les clients de courtiers de change ont perdu des centaines de millions de dollars après l’appréciation surprise de la monnaie helvétique. Global Brokers NZ Ltd., un courtier néo-zélandais, a même indiqué que le déficit correspondant l’obligeait à déposer son bilan. FXCM Inc., le plus gros courtier de change en Asie et aux Etats-Unis, rapporte que ses pertes approchent les 200 millions d’euros. IG Group Holdings Plc estime que les siennes se montent à environ 40 millions d’euros, tandis que Swissquote Group Holdings SA rapporte avoir perdu près de 25 millions d’euros.

La hausse du cours du franc suisse est aussi une catastrophe pour les exportateurs suisses, et en particulier les entreprises de l’horlogerie qui étaient déjà confrontées à la concurrence de nouveaux arrivants tels qu’Apple sur leur marché.

Le site Vox indique que l’appréciation du franc suisse est aussi dommageable pour de nombreux citoyens dans le monde qui avaient pris l’habitude d’emprunter dans cette monnaie en raison des très faibles taux d’intérêt du pays. C’est en particulier le cas de certains britanniques fortunés, mais cette pratique est également très répandue en Europe de l’Est.

Ainsi, 46% des emprunts hypothécaires polonais sont exprimés en francs suisses. Les propriétaires polonais qui ont donc emprunté en francs suisses vont voir le montant de leur crédit immobilier converti en zlotys s’apprécier, et dans certains cas, le montant correspondant pourra dépasser la valeur de leur bien immobilier.

http://www.express.be/business/fr/economy/le-cygne-noir-du-franc-suisse-devenu-flottant-un-seisme-ressenti-dans-le-monde-entier-y-compris-en-pologne/210652.htm

Commenter cet article

Alain 06/05/2015 10:39

Actuellement 1€=1,03CHF

Nicolas 06/03/2015 11:59

C'est déjà l'une des décisions phares de cette année 2015... C'est dans ces situations qu'on se rend compte qu'il faut diversifier ses fonds chez plusieurs brokers...

Optionbinaire.tv 24/01/2015 14:30

Très bon article, les conséquences de la décision de la BNS sont catastrophiques pour les exportateurs suisses et les brokers, c'est un véritable coup de tonnerre... A savoir si certaines entreprises suisses arriveront à se relever...

À propos

le blog sur l information alternative ,la vérité caché,l éveil et bien d autres