Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Jan

Pour ceux qui ne comprennent toujours pas le monde dans le:quel on vie: Attentat Charlie Hebdo : ce qui fait penser que c’est 1 faux drapeau (but de guerre civile ?)

Publié par project-world-vision  - Catégories :  #conspiration, #manipulation, #arnaques

L’un des signes d’un attentat sous faux drapeau est que le récit change au fil du temps. Les témoignages sur le nombre de tireurs sont toujours contradictoires. De 5 tireurs en début de journée, ils sont passés à 3 puis à 2.
“J’ai entendu des coups de feu, j’ai vu des gars cagoulés qui sont partis en voiture. Ils étaient au moins cinq”, a précisé Michel Goldenberg, un voisin de Charlie Hebdo. Un autre voisin, Bruno Leveillé, a raconté avoir entendu “à 11 h 30 pile, une trentaine de coups de feu pendant une dizaine de minutes.”

Il est étonnant que les assaillants aient pu pénétrer dans les locaux de ce magazine ultra-sécurisé. Charlie Hebdo jouit d’une haute protection après qu’il a publié des caricatures blasphématoires à l’encontre du prophète Mohammad.

Les forces de l’ordre et les pompiers ont mis un temps anormalement long pour intervenir après le départ des assaillants: “Entre une demi-heure et trois-quart d’heure plus tard, les secours sont venus nous dire de ne pas sortir. Cette situation est un peu oppressante.” (la dessinatrice Coco)

D’une autre source l’attentat aurait commencé à 11h50, en 3 minutes le journal 20 Minutes est déjà au courant, Puis en moins de 10′ minutes après l’annonce sur « 20 Minutes », la chaine I télé est déjà sur place, ils ont eut le temps de grimper par les toits pour tenter de filmer…. Franchement, ce timing me semble étonnant….

Pour ceux qui ne comprennent toujours pas le monde dans le:quel on vie:  Attentat Charlie Hebdo : ce qui fait penser que c’est 1 faux drapeau (but de guerre civile ?)

Moins d’une heure après, Hollande est déjà sur place, 56 minutes après très exactement…. l’a pas peur des balles perdues ou des bombes planquées dans le périmètre, le pantin qui nous sert de Président.

Moins de 12 heures après, d’après les merdias hop ça y est les mecs se sont fait gaulés…. leurs noms sont cités, ils étaient déjà connus, ils ont le profil attendu !

VOUS CONNAISSEZ LA DERNIERE ? La carte d’identité d’un des terroristes aurait été retrouvée dans la voiture abandonnée !

Pour ceux qui ne comprennent toujours pas le monde dans le:quel on vie:  Attentat Charlie Hebdo : ce qui fait penser que c’est 1 faux drapeau (but de guerre civile ?)

Vous vous souvenez, c’est pas la 1ere fois qu’on retrouve les ID des terroristes (vous savez ces cartes qui résistent au feu et aux crash d’avion) ! MDR Regardez cette vidéo, je ne rêve pas le policier au sol dit “non c’est bon, chef” avant de se prendre la “balle fatale” !!! ……”CHEF” ????

Charlie Hebdo a fait la Une de son dernier numéro paru ce mercredi sur la sortie de “Soumission”, nouveau roman controversé de l’écrivain Michel Houellebecq, l’un des auteurs français les plus connus à l’étranger.

Pour ceux qui ne comprennent toujours pas le monde dans le:quel on vie:  Attentat Charlie Hebdo : ce qui fait penser que c’est 1 faux drapeau (but de guerre civile ?)

Les prédictions du mage Houellebecq : en 2015 je perds mes dents… En 2022 je fais Ramadan !”, fait dire à un Houellebecq caricaturé l’édition de Charlie Hebdo

A qui profite le crime ? Certainement pas aux musulmans. Un massacre qui vient à point nommé, après les livres de Zemmour et de Houellebecq sur une prétendue guerre civile entre Français de souche et immigrés.

————————————–

Pour Thierry Messan du réseau Voltaire, cette opération vise à créer le début d’une guerre civile
La mission de ce commando n’a pas de lien avec l’idéologie jihadiste

En effet, des membres ou des sympathisants des Frères musulmans, d’al-Qaïda ou de Daesh ne se seraient pas contentés de tuer des dessinateurs athées, ils auraient d’abord détruit les archives du journal sous leurs yeux, sur le modèle de ce qu’ils ont fait dans la totalité de leurs actions au Maghreb et au Levant. Pour des jihadistes, le premier devoir c’est de détruire les objets qui, selon eux, offensent Dieu, puis de punir les « ennemis de Dieu ».

De même, ils ne se seraient pas immédiatement repliés, fuyant la police, sans avoir achevé leur mission. Ils auraient au contraire terminé leur mission, dussent-ils mourir sur place.

Par ailleurs, les vidéos et certains témoignages montrent que les assaillants sont des professionnels. Ils avaient l’habitude de manier leurs armes et n’ont tiré qu’à bon escient. Ils n’étaient pas vêtus à la mode des jihadistes, mais comme des commandos militaires.

La manière dont ils ont exécuté au sol un policier blessé, qui ne représentait aucun danger pour eux, atteste que leur mission n’était pas de « venger Mahomet » de l’humour gras de Charlie Hebdo.

Le fait que les assaillants parlent bien le français, et qu’ils soient probablement Français, ne permet pas de conclure que cet attentat est un épisode franco-français. Au contraire, le fait qu’ils soient professionnels contraint à les distinguer de possibles commanditaires. Et rien ne prouve que ces derniers soient des Français.

C’est un réflexe normal, mais intellectuellement erroné, de considérer lorsque l’on vient d’être attaqué que l’on connaît ses agresseurs. C’est le plus logique lorsqu’il s’agit de criminalité normale, mais c’est faux lorsqu’il s’agit de politique internationale.

Les commanditaires de cet attentat savaient qu’il provoquerait une fracture entre les Français musulmans et les Français non-musulmans. Charlie Hebdo s’était spécialisé dans des provocations anti-musulmanes et la plupart des musulmans de France en ont été directement ou indirectement victimes. Si les musulmans de France condamneront sans aucun doute cet attentat, il leur sera difficile d’éprouver autant de peine pour les victimes que les lecteurs du journal. Cette situation sera perçue par certains comme une complicité avec les meurtriers.

C’est pourquoi, plutôt que de considérer cet attentat extrêmement meurtrier comme une vengeance islamiste contre le journal qui publia les caricatures de Mahomet et multiplia les “unes” anti-musulmanes, il serait plus logique d’envisager qu’il soit le premier épisode d’un processus visant à créer une situation de guerre civile.

N’oublions pas les précédents historiques

Nous devons nous souvenir qu’au cours des dernières années, nous avons vu les services spéciaux états-uniens ou de l’Otan
– tester en France les effets dévastateurs de certaines drogues sur des populations civiles;
– soutenir l’OAS pour tenter d’assassiner le président Charles De Gaulle;
– procéder à des attentats sous faux drapeau, contre des civils, dans plusieurs États membres de l’Otan.

Nous devons nous souvenir que, depuis le démembrement de la Yougoslavie, l’état-major états-unien a expérimenté et mis en pratique dans de très nombreux pays sa stratégie des « combats de chiens ». Elle consiste à tuer des membres de la communauté majoritaire, puis des membres des minorités en renvoyant les responsabilités dos-à-dos jusqu’à ce que chacun soit convaincu d’être en danger de mort. C’est de cette manière que Washington a provoqué la guerre civile aussi bien en Yougoslavie que dernièrement en Ukraine.

Les Français seraient bien avisés de se souvenir également que ce ne sont pas eux qui ont pris l’initiative de la lutte contre les jihadistes revenant de Syrie et d’Irak. À ce jour d’ailleurs, aucun d’entre eux n’a commis le moindre attentat en France, le cas de Mehdi Nemmouche n’étant pas celui d’un terroriste solitaire, mais d’un agent chargé d’exécuter à Bruxelles deux agents du Mossad. C’est Washington qui a convoqué, le 6 février 2014, les ministres de l’Intérieur de l’Allemagne, des États-Unis, de la France (M. Valls s’est fait représenté), de l’Italie, de la Pologne et du Royaume-Uni pour faire du retour des jihadistes européens une question de Sécurité nationale. Ce n’est qu’après cette réunion que la presse française a abordé ce sujet, puis que les autorités ont commencé à réagir.

Nous ignorons qui a commandité cette opération professionnelle contre Charlie Hebdo, mais nous ne devrions pas nous emballer. Nous devrions considérer toutes les hypothèses et admettre, qu’à ce stade, son but le plus probable est de nous diviser ; et ses commanditaires les plus probables sont à Washington.

source : http://www.voltairenet.org/article186408.html

Commenter cet article

À propos

le blog sur l information alternative ,la vérité caché,l éveil et bien d autres