Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Oct

A LIRE ABSOLUMENT !!!!!!!Géo ingenierie - Chemtrails (Dossier)

Publié par project-world-vision  - Catégories :  #folie des humains,betise humaine

A LIRE ABSOLUMENT !!!!!!!Géo ingenierie - Chemtrails (Dossier)

Un biochimiste parle de la conception des chemtrails


Traduction en français sur l'article concernant un biochimiste qui a travaillé dans un laboratoire de conception de produits d'épandage aérien (chemtrail)
* Un grand merci à Nemesisnom pour la qualité de cette traduction.


J'ai passé 17 ans à développer divers produits chimiques pour les chemtrails - Vous pouvez me demander presque n'importe quoi.
Je ne peux pas dire avec 100% de certitude que les produits chimiques, sur lesquels j'ai travaillés, se sont retrouvés dans les avions d'Evergreen, mais je sais que c'est un fait avéré, que les compagnies aériennes de fret comme Evergreen acceptent régulièrement de grosses sommes d'argent pour charger et disperser des chemtrails. C'est beaucoup plus lucratif que de transporter du fret.


Les buts :


Ils sont trop nombreux pour les compter sur ses dix doigts. Cela dépend vraiment de où ils vont être utilisés. Beaucoup sont des agents calmants. D'autres induisent un état de flou. Rarement, on nous a demandé de développer des mélanges qui incitaient à la colère ou à un comportement impétueux. 90% de ce nous avons développé visait à altérer les émotions, l'humeur ou à provoquer un certain état d'esprit.


Toxicité: Dans presque tous les cas, il était très clair pour nous, que ce que nous développions devrait avoir une toxicité minimale. Naturellement, un petit pour cent de la population développera une tendance allergique à un composé chimique. Mais dans certains cas, nous sommes même allés aussi loin que dans l'expérimentation animale pour s'assurer que les produits chimiques, sur lesquels nous avions travaillés, étaient relativement non-toxiques. Je n'ai jamais travaillé sur un projet où le résultat escompté était toxique / mortel.


Répartition / Accumulation : Elle varie énormément en se basant sur la structure chimique. Certains de ces mélanges que nous avons développé étaient prévus pour se dissiper jusqu'à un niveau de concentration aussi faible qu'une partie par milliard au moment où ils atteignaient le niveau du sol. D'autres ont été spécifiquement conçus pour atteindre le niveau du sol et peuvent tenir pendant une durée d'une année. Même après le passage de la pluie, du vent, de la neige, etc ...


Je sais que 99% du temps, un pilote commercial n'est pas au courant que leur avion peut pulvériser des chemtrails. J'ai réalisé après un certain temps que, quel que soit l'organisation qui est «en coulisses» de tout cela, ils sont très bon pour faire en sorte de traiter directement avec le moins de gens que possible. Je n'ai jamais su qui était en traitance des services de mon employeur. Pas une seule fois.


Je sais que l'Amérique du Nord n'est pas le seul continent qui utilise des ADC (aerially dispersed chemicals = produits chimiques dispersés par voie aérienne) à l'insu de la population. Cependant, je sais aussi que la technologie chimique des autres pays sont près d'une décennie en arrière de celle que possède les États-Unis.


Je ne savais pas où les produits chimiques sur lesquels j'avais travaillé finissaient par être utilisés. Comme je disais avant, il y a beaucoup de secret. Je l'ai fait pendant 17 ans parce que le salaire et les avantages étaient très intéressants. Tout ce que je peux dire, c'est que parfois on nous a donné la tâche de développer des mélanges chimiques dont on attendait des résultats très précis, ce qui m'a donné l'impression qu'ils seraient utilisés dans une zone spécifique. Etat, région, comté, ville - je ne sais pas. Je sais qu'il serait très difficile de cibler une zone plus petite qu'une ville, à la vue de l'altitude d'un avion commercial.
Aussi, j'ai travaillé sur quelques projets dont l'intention était de développer un mélange qui ne se disperserait pas très loin, et qui s'atténuerait aussi vite que possible sans se répandre.


Image


Nous avons l'usage du baryum dans plus d'un produit final. Cependant, pour l'ensemble de ces projets, nous avons mené des tests approfondis pour s'assurer que les produits chimiques se dissiperaient à des niveaux non toxiques, au moment où ils atteignent le niveau du sol. La Barytose (maladie dûe au Baryum) était une préoccupation majeure de nos contracteurs lors de l'élaboration de quoi que ce soit où le baryum était nécessaire. La plupart de nos mélanges finaux qui utilisaient du baryum ont été conçus pour atteindre le niveau du sol à un niveau de concentration de une partie par million voire moins.


Je ne veux pas vous raconter n'importe quoi. J'ai été hors de l'entreprise pendant assez longtemps, au point où je me sens en sécurité, quand à la révélation de certains détails concernant mon emploi passé. Cela, et ce verre de scotch.


Raisons de la pulvérisation : ... Comme je l'ai dit, nous n'avons jamais connu les véritables intentions des contractants. Mais neuf fois sur dix, c'était assez évident parce que quand ils nous demandent de développer des composés chimiques, ils doivent aussi nous dire ce qu'ils veulent en faire.
Pour en nommer quelques unes: La modification du climat, des suppresseurs d'émotions, des expectorants d'émotions, la modification de l'environnement. En outre, il est intéressant de noter que vous pouvez aussi mentionner "la maladie / les symptômes de la grippe" - bien que j'ai déjà dit que, avec 99% de nos produits, nous avons été spécifiquement chargé de veiller à leur non-toxicité, il y avait cependant quelques projets, sur lesquels nous avons travaillés qui étaient destinés à créer des «symptômes», sans causer aucun dommage réel pour les sujets.


Nos mélanges n'ont jamais été brevetés. Principalement parce que les brevets sont de notoriété publique. Mais les brevets peuvent toujours être gardés secret, nos mélanges n'ont jamais été brevetés dans le but d'un plausible déni et ainsi éviter tout trace sur papier. Gardez à l'esprit que presque tout ce qui nous a été confié de faire, n'était pas légal dans presque tous les sens du terme. Je peux, cependant, me souvenir d'un projet qui fut conçu pour fonctionner différemment en fonction de l'ensoleillement - c'était un projet de modification du climat.


Je me sentirais bien, bien pire si la non-toxicité n'avait pas été une telle inquiétude comme ça l'a été. Mais même ainsi, j'ai du traité avec une grande quantité de regrets, depuis ma retraite. Un problème d'alcool en à même surgit. Mais j'ai réussi à y venir à bout avec ces presque deux décennies de travail, et je suis prêt à accepter le sort qui m'attend.


Faites-vous allusion à la drogue “Midazolam” ?
Tout ce que je sais, c'est que c'est une drogue assez controversée, mais en regardant la structure chimique, ce je peux dire c'est qu'elle partage certaines propriétés réactives avec des produits chimiques élaborés dans des projets ayant l'intention de modifier un état d'esprit.


Image


Je vais essayer de résumer le projet sans être trop spécifique. Nous cherchions dans une famille spécifique de récepteurs “G” associés à des protéines que l'on ne trouvent que dans le tissu cérébral. Le progrès réalisé est que nous avons développé un inhibiteur pour un récepteur spécifique dans cette famille. Ce récepteur spécifique est impliqué dans la création et le stockage de nouveaux souvenirs. En développant un composé qui se lie au récepteur et en bloquant la liaison du composé naturel créé, nous avons obtenu un succès mitigé dans l'inhibition de la création et du stockage de nouveaux souvenirs. Mais les tests des taux de mortalité étaient trop élevés, et le projet fut abandonné. Un des projets les plus intéressants sur lequel nous ayons jamais eu à travailler, cependant.


Il est possible que certaines choses que nous avons créées interagissent avec des médicaments en vente libre ou sous ordonnance.. Lors du test de composés, nous avons vérifié les effets secondaires avec les médicaments les plus répandus, en vente libre et sur ordonnance (acétaminophène, ibuprofène, etc.) Mais il n'y avait aucun moyen possible pour nous de tester et vérifier les interactions avec tous les médicaments sur le marché.


Source: http://enattendant-2012.blogspot.com/20 ... ption.html


Mais qu'est ce qu'un chemtrail?


Chemtrails (prononcer kemtrelz):


-De l'anglais chemical trails, traînées chimiques, produits chimiques répandus illégalement par des avions et qui persistent et s'étendent dans le ciel pendant plusieurs heures, par opposition à contrails, de l'anglais condensation trails, traînées de condensation provoquées par le gel de la vapeur d'eau, générées (rarement) par des avions normaux et qui disparaissent en quelques secondes ou dizaines de secondes.


-Projet secret des gouvernements des pays industrialisés financé illégalement avec vos impôts et consistant à épandre des produits chimiques en général à haute et moyenne altitude à l'aide d'avions vraisemblablement en majorité militaires pour une raison cachée du public. Ces opérations ont été pensées, étudiées, discutées, comparées, chiffrées, planifiées depuis au moins 1992 et certaines propositions datent même de 1974 (voir géoingénierie).
Les deux principales institutions impliquées dans ces opérations sont le Lawrence Livermore National Laboratory (site, en anglais) et l'université de Stanford (site, en anglais), tous deux situés aux États-Unis en Californie.


L'ignorance de la population est entretenue:


-Par le fait que personne ne regarde le ciel, il ne s'y passe théoriquement rien et regarder le ciel suffisamment longtemps quand il y a du soleil, moment où sont généralement effectués les épandages, fait mal aux yeux.
-Par le fait que les chemtrails sont blancs, couleur symbole de la propreté, de la pureté et de l'innocence. Imaginez le scandale si le ciel était sillonné de traînées vertes, rouges...
-Par la campagne mondiale de désinformation, de tromperie et de lavage de cerveau organisée par les gouvernements qui n'a rien à envier à l'URSS des année 60/70 ou a une dictature et qui consiste à utiliser tous les médias possibles pour montrer des images de chemtrails (voir complicité). Le but étant de vous incruster dans le cerveau que la présence de traînées dans le ciel est quelque chose de normal et habituel.


Image




À quoi ça sert?


Pour l'instant la seule explication vient de rapports qui présentent l'épandage de produits dans l'atmosphère comme un moyen de faire écran au rayonnement solaire pour réduire le réchauffement dû aux gaz à effet de serre (voir géoingénierie).
Il semble que les épandages n'ont pas qu'un seul but, ces autres buts pouvant être:
-Protéger la terre contre le réchauffement naturel général du système solaire
-Empêcher les radiations nocives du soleil d'atteindre la terre, radiations peut être dues à la destruction bien plus importante qu'annoncée de la couche d'ozone.
-Empêcher les cumulus et cumulonimbus de se développer en hauteur et d'atteindre la haute atmosphère (ou empêcher leur formation) pour protéger la couche d'ozone, en dispersant des matériaux absorbant l'humidité.
La technologie Haarp est peut être utilisée dans ces opérations (ou fait double emploi en étant détournée par les militaires).
On ne peut pas exclure que ces opérations soient également utilisées pour d'autres motifs comme répandre d'autres substances visant la population, produits pharmaceutiques, biologiques... comme l'ont montré les analyses de Clifford Carnicom (site, en anglais)
Les chemtrails semblent être également responsables de la sécheresse permanente.


Quand?


Il y a de plus grandes chances de voir des chemtrails:
-Juste avant un jour pluvieux ou orageux
-Après une longue période de pluie
-Au lever du soleil en hiver ou au coucher du soleil quelle que soit la saison


Le moment où il n'y a pas ou très peu de chemtrails est généralement le mois de juillet, spécialement pendant une période de canicule.


Vous ne verrez pas de chemtrails quand trop de monde regarde le ciel (défilé du 14 juillet, journées grand public du salon aéronautique du Bourget, 1° vol de l'Airbus A380...) et très rarement la nuit, les avions s'arrêtant, sauf exception, toujours au coucher du soleil quelle que soit l'heure à laquelle il se couche: ( contestable depuis au moins deux ans ou de nombreux observateurs ont vu des vols de nuit...)


Dès que l'indice UV atteint 5 ou 6 et qu'il est prévu qu'il dépassera 6 ou 7 dans la journée il est presque certain que des chemtrails sont déjà dans le ciel ou commencent à apparaître. Vous pouvez trouver les prévisions d'indice UV sur Infosoleil.com et l'indice mis à jour toutes les demi-heures sur Weather.com.


Source: http://marobaset.canalblog.com/archives ... 17179.html




Image




Preuves de l'existence des Chemtrails


Liste de certains tests militaires reconnus ayant eu lieu avant 1995.


1943 - Au cours d'une opération spéciale menée par les forces britanniques en Europe contre la machine de guerre Nazie, plusieurs avions sont employés pour larguer des milliers de petites paillettes d'aluminium au-dessus des positions ennemies, de façon à perturber les opérations de communication et de surveillance des Allemands.


1950 - Dans une expérience pour déterminer à quel point une ville américaine pourrait être affectée par une attaque biologique, la Navy vaporise un nuage de bactéries au-dessus de San Francisco, à partir de bateaux. Des appareils de surveillance sont installés à travers la ville pour évaluer l'étendue de l'infection. Plusieurs résidents deviennent malades, affligés de symptômes semblables à ceux de pneumonies.


1952 - L'Opération Cumulus est mise en branle par l'armée de l'air britannique avec comme but principal de modifier la météo à leur avantage en situation de guerre.


1953 - Une série de 36 tests, dont certains aériens, est effectuée sur les résidents de la ville de Winnipeg, alors que les responsables américains, CIA en tête, mentent aux responsables Canadiens sur la véritable nature des tests. Le but de l'opération était de déterminer à quelle proportion de la population il est possible d'infliger chimiquement le cancer. On relâche entre autre du sulfure de cadmium de zinc. Le même genre de produit est aussi répandu la même année au-dessus de St-Louis, Minneapolis, Fort Wayne, la Monocracy River Valley au Maryland, Leesburg en Virginie et 5 autres villes Canadiennes non identifiées.


1953 - Des expériences conjointes Armée-Navy-CIA sont menées, dans lesquelles des dizaines de milliers de personnes à New York et San Francisco sont exposés à des germes répandus par avion, soit le Serratia Marcensens et le Bacile Globigii.


1955 - La CIA, dans une expérience pour tester sa capacité à infecter les populations humaines avec des agents biologiques, relâche au-dessus de Tampa Bay, Floride, une bactérie qui avait été retirée de l'arsenal d'armes biologiques de l'armée américaine.


1958 - Le Capitaine Howard T. Orville, qui servait alors de conseiller à la Maison Blanche sur les modifications climatiques, admet publiquement que l'armée étudie "des façons de manipuler les charges de la terre et du ciel et ainsi affecter le climat grâce à des rayons électroniques pour ioniser et dé-ioniser l'atmosphère."


1965 - Les opérations "Devil Hole" I et II se tiennent à Gerstle River, près de Fort Greeley, en Alaska. Visant à déterminer le comportement des agents chimiques lorsque détonnés par de l'artillerie ou par des missiles, la première partie sera menée au Sarin, la seconde au gaz VX.


1965 - La phase 2 du projet "West Side" du gouvernement américain a lieu dans les prairies canadiennes. Deux agents principaux sont largués des avions; un biologique, le Bacille Globigii et un chimique, le sulfure de cadmium de zinc.


1967 - L'Opération Popeye est menée par l'armée américaine au-dessus du Vietnam Nord afin de créer des inondations sur le territoire, et de couper l'approvisionnement de l'ennemi. Un escadron complet servira pour l'épandage.


1968 - Un autre projet appelé "Rapid Tan" ("bronzage rapide") consistait à l'épandage de deux toxines nerveuses dérivées du sarin, le Tabun et le Soman. Le mélange chimique a été inséré dans des munitions d'artillerie de canons Howitzer ensuite détonnées, et encore une fois, pulvérisé à partir d'avions près de la base des Forces Armées Canadiennes de Suffield en Alberta. Le projet était mené conjointement cette fois par les forces canadiennes et l'armée britannique.


1969 - Le projet DTC 69-12 a lieu à Edgewood, aux États-Unis. Très peu d'informations sont connues sur les circonstances de ces tests. On sait seulement que 9 agents nerveux sont émis, dont les très dangereux gaz sarin et VX.


1994 - Une série de tests est effectuée sur les habitants de Oakville dans l'état de Washington. Les épandages ont causé des problèmes de santé sévères aux habitants, qui souffraient de symptômes s'apparentant à la pneumonie. Certaines personnes sont restées hospitalisées des mois, et de nombreux animaux de compagnie ou de ferme sont morts.


... Et combien d'autres encore, restés secrets.


En octobre 2002, plusieurs journalistes indépendants américains qui demandent depuis plusieurs années l'accès à certains documents gouvernementaux "classifiés", obtiennent, grâce à l'appui de regroupements de vétérans de l'armée et de leurs avocats, certaines informations sur le Projet 112 . Le gouvernement américain n'avait plus le choix, et a finalement divulgué cette liste d'essais rondement menés dans les années 60, pour tester diverses attaques chimiques ou biologiques entre autre sur le personnel militaire. Le Projet 112 comprenait plus d'une centaine de tests différents, dont quelques-uns seulement de ceux mentionnés ci-haut faisaient partis.


Un article de CBS News de 2004 qui fait état des réticences du gouvernement américain à divulguer la vérité sur le projet 112.
(Le Projet 112 n'est qu'un exemple parmi d'autres d'activités militaires inquiétantes ayant déjà eu lieu par le passé.)


Quand Brzezinski le dit...


Zbigniew Brzezinski est un "initié" très influent au sein du gouvernement américain, de même qu'auprès de la plupart des élitistes de ce monde. Il était Conseiller National à la Sécurité pour Jimmy Carter, a travaillé pour les services secrets sous Ronald Reagan et Bush Père, et est l'un des co-fondateurs de la Commission Trilatérale.


Image


Brzezinski est plutôt prolifique en termes d'écrits, et ses idées sont fortement considérées par la plupart des décideurs américains, qui voient en lui un grand visionnaire. Un de ses premiers écrits, "Between Two Ages : America's Role in the Technetronic Era" ("Entre deux époques: le rôle de l'Amérique dans l'ère technétronique"), datant de 1976, discute de diverses politiques adoptables pour permettre une maîtrise par les pouvoirs en place de la plupart des variables naturelles, et ce par l'utilisation de la technologie. Les variables météorologiques n'y échappent pas. Voici un extrait du livre traitant du sujet :


"[...] Les force aérospatiales américaines vont "posséder la météo" en capitalisant sur les technologies émergeantes et en focussant sur le développement de ces technologies à des fins militaires [...] De la facilitation d'opérations alliées ou le sabotage de celles de l'ennemi par des modifications à petite échelle des cycles de température, jusqu'à la dominance du contrôle global des communications et du contre-espace, les modifications de climat offrent aux guerriers un large éventail d'options possibles pour défaire ou contraindre un adversaire [...] Aux États-Unis, la modification du climat fera vraisemblablement parti de la politique nationale de sécurité, avec des applications à la fois domestiques et internationales. Notre gouvernement appliquera une telle politique, dépendamment de ses intérêts, à divers niveaux."


Faites-vous confiance à cet homme ?


Voici Edward Teller. Il a été lui aussi, mais plus au niveau scientifique que stratégique, un des grands hommes derrières les politiques mondiales actuelles. L'atout le plus important qui lui a permis de faire valoir ses positions auprès des dirigeants de ce monde est le fait d'avoir lui-même inventé la bombe à hydrogène, qui fut pour la première fois détonnée en 1952. Plus tard comme conseiller de l'administration Reagan, il sera un des plus fervent défenseur du projet "Star Wars" de bouclier spatial. Il aurait même déjà suggéré qu'une bonne méthode pour comprendre la composition des planètes était de les faire exploser pour ensuite analyser les gaz et les retombées produites. Teller est mort en septembre 2003, mais son travail, et les politiques qu'il a défendu, nous resterons encore longtemps.




Image






En 1997, pendant les pourparlers du Protocole de Kyoto, Teller a été invité à présenter ses récentes recherches au 22e Séminaire International des Urgences Planétaires, à Erice en Italie. Il a alors proposé ce qu'il a appelé un "écran solaire global"; fabriqué en relâchant 10 millions de tonnes de particules réfléchissantes d'oxyde d'aluminium dans l'atmosphère. Une simulation informatique qu'il travaillait depuis plusieurs années au Laboratoire National Lawrence Livermore prévoyait en effet une diminution du réchauffement sur 85% de la surface de la terre, malgré l'emprisonnement du co2 pour les prochaines 40 années. Teller insista pendant son exposé, qui était en fait un véritable plaidoyer, sur les avantages économiques d'un tel programme.


Voici le document rédigé par lui et son équipe pour l'occasion.
(acrobat .pdf): http://www.evolutionquebec.com/site/chemtrai/teller.pdf


Déjà en 1997, un article publié dans le Wall Street Journal faisait état de l'avancement des recherches de Teller dans un article intitulé "La planète a besoin d'un écran solaire".
Notre copie de ce très inquiétant article est une réimpression parue dans le Hoover Digest 1998 No. 1, une parution de l'Instut Hoover, dont Teller était d'ailleurs fièrement membre.
Notre copie de ce très inquiétant article est une réimpression parue dans le Hoover Digest 1998 No. 1, une parution de l'Instut Hoover, dont Teller était d'ailleurs fièrement membre.


La Science qui règle tout


(...et qui gère maintenant les "Aérosols")


Teller n'est pas le seul à avoir eu de telles visions. La science est maintenant considérée comme une "toute puissante" vérité, et comme humanité, nous avons remis notre sort entre ses mains. Peut-on alors s'étonner de voir les scientifiques tout se permettre pour réaliser les demandes de ceux qui assurent leur financement ?






Dans les milieux scientifiques bien informés, la logique pure et la spéculation
circonstancielle sont maîtres, et l'idée de régler un problème en concevant une solution technologique matérielle complexe est, par exemple, beaucoup plus préconisée que celle de chercher à éliminer les causes du problème. Les chemtrails sont un exemple horriblement concret de cette réalité.


L'assemblée générale 2002 de la Société Géophysique Européenne (European Geophysical Society-EGS), tenue à Nice, en France, comportait un séminaire important sur "La Chimie Troposphérique et les Aérosols". Pour l'évènement, près d'une trentaine d'ateliers ont été donnés, traitant d'idées et de technicalités se rapportant à l'utilisation de particules en suspension dans l'atmosphère pour diverses fins. Bien sûr, on ne reconnaît pas ici explicitement que des programmes d'épandage d'aérosols existent, mais on semble visiblement très bien s'accommoder (du moins économiquement et scientifiquement) de la présence de particules (souvent nocives) dans l'atmosphère.


Voici quelques-uns des sujets abordés dans les ateliers du séminaire:


- Paramétrisation des vélocités de dépositions sèches de particules de tailles variables dans un modèle de chimie et de transport global.
- Modélisation des pertes d'acides nitriques dans les aérosols et les particules de nuages cirrus - développements et résultats préliminaires.
- Simulation du transport d'aérosol et effets radiatifs en LMD-GCM lors du INDOEX-IFP 1999
- Paramètres de Base pour le transfert de phase vers la modélisation d'une chimie hétérogène dans l'Atmosphère.
- Analyse chimique des biopolymères dans les aérosols atmosphériques.


Le programme complet du séminaire sur les Aérosols.


L'assemblée de Nice n'est qu'un exemple sur lequel nous possédons un peu de documentation. Malheureusement il ne s'agit pas d'un cas unique, et les réunions scientifiques les plus inquiétantes ne font probablement pas produire par des relationnistes, à l'intention du public, des copies de leurs sujets de discussions.
Plusieurs, sinon la majorité des grands gouvernements et organisations ont de telles recherches en cours. Les États-Unis, par exemple, ont bien évidement un tel programme "public" de recherche sur les "Aérosols dans la Troposphère".
Prenant bien soin lui aussi de spécifier qu'il travaille avec des aérosols déjà présents dans l'atmosphère, et par conséquent ne participe à aucune activité polluante, le TAP du gouvernement américain est l'équivalent d'une assemblée de Nice permanente, tenue par des ingénieurs, météorologues et autre spécialistes, depuis les laboratoires et bureaux gouvernementaux américains.Évidement, nul besoin d'expliquer que ces travaux, financés directement par le gouvernement américain, ont pour but d'utiliser les "aérosols" à l'avantage de ce dernier.



A LIRE ABSOLUMENT !!!!!!!Géo ingenierie - Chemtrails (Dossier)

Voici le Document de travail du TAP - Tropospheric Aerosol Program. (2001)


La TAP est un programme conjoint du Département Américain de l'Énergie et du Département Américain des Sciences Environnementales. Depuis le début de l'année 2005, le TAP est passé entièrement sous la direction du Département de l'Énergie, et de son plus large programme ASP - Atmospheric Science Program. L'ASP est composé de différents autres programmes dont le Atmospheric Radiation Measurement Program (ARM) et le Atmospheric Chemistry Program (ACP).


Site web officiel du programme ASP, http://www.asp.bnl.gov .
De toutes ces recherches et discussions scientifiques tenues depuis des années dans divers pays, est né un terme: la Géo-Ingénierie.


La Géo-Ingénierie, la solution préconisée


Voici le document "Geoengineering: A Climate Change Manhattan Project", ("Géo-ingénierie: un Projet Manhattan sur les Changements de Climats"), une étude de 1998 sur les lois environnementales, par Jay Michealson de l'université de Standford. Le fichier est en format .pdf dans sa version originale anglaise. Remerciements à Bruce Conway du "Chemtrail Hall of Shame" et à Lightwatcher Publishing.
L'auteur est très clair sur la réalité et l'existence de la géo-ingénierie, qu'il qualifie comme une série de mesures prises par les dirigeants pour altérer, atténuer et ralentir les changements climatiques, qu'ils soient naturels, dus à nos activités polluantes, ou encore causés par certains test ou actions plus "secrètes". Il s'agit d'un ouvrage plus social, ou idéologique, que scientifique. L'auteur conclut que les dirigeants préfèrent les choix logistiques et financiers, comme celui de la géo-ingénierie, aux choix politiques et sociaux qui amèneraient véritablement un changement. En d'autres termes, la création d'un programme d'épandage qui coûte des milliards de dollars est de loin préférée à la remise en question de nos valeurs capitalistes menant à la pollution et aux problèmes environnementaux.


Des compagnies de Géo-Ingénierie... en opération depuis un bon moment déjà.


Dans ce domaine, comme dans la plupart des autres secteurs de marché, il n'est plus très clair si la demande justifie l'offre, l'offre justifie la demande, les deux, ou ... ni l'un ni l'autre. Ce qui est certain toutefois c'est que ce qui est bien mis en marché trouve preneur. Inquiétant alors de voir mis en marché des modifications climatiques.


Bien que les compagnies suivantes n'ont probablement rien à voir avec le programme mondial de chemtrails, ce qui est mis en perspective ici c'est l'intérêt de gens ou de compagnies (voir de gouvernements) pour l'achat de modifications climatiques, indépendamment des conséquences pour les gens n'ayant même pas connaissance de ce type de commerce.


http://www.dynomat.com


La compagnie Dyn-O-Mat, de Floride, fabrique des produits qui, selon elle, sont environnementaux, et aident à sauver la terre. Elle affirme également qu'aucun de ses produits n'est nuisible à la santé de qui que ce soit, sans toutefois fournir plus d'informations. La compagnie a débuté en offrant des gels de rétention d'eau utilisées notamment dans l'agriculture et la lutte contre les incendies. Le secteur d'activité a quelque peu élargi et Dyn-o-Mat offre maintenant le même genre de gel en format "aéroporté", pour la diminution d'orages par leur absorption. La liste de produits comprends maintenant le Dyn-O-Storm, le Dyn-O-Drought, le Dyn-O-Fire et le Dyn-O-Moist.


http://www.iceflares.com


La compagnie Ice Crystal Engineering LLC, du Dakota du Nord, fabrique des "flares" (bâtons mis à feu) pour ensemencer les nuages. La compagnie affirme être le manufacturier de choix de par le monde pour les modifications climatiques, en offrant un produit qui peut notamment dissiper la brume, faire tomber la pluie et augmenter les accumulations de neige. Divers modèles sont offerts, certains pour être installés sur des avions, d'autres pour des appareillages au sol.


http://www.nawcinc.com


La compagnie North American Weather Consultants Inc., de l'Utah, se vante d'être la plus vieille entreprise privée au monde dans le domaine des modifications climatiques. Depuis 1950, la compagnie peut fournir des services tels l'augmentation des précipitations de pluie ou de neige, la dissipation du brouillard, des études de faisabilité et rentabilité, et des modifications d'avions pour l'ensemencement. La compagnie a participé à des dizaines de projets à l'étranger et sur le continent, pour des compagnies d'hydroélectricité, des stations de skis et centres récréatifs, des gouvernements, etc.


http://www.weathermod.com


"Technologies de gestion de ressources atmosphériques pour le 21ième siècle." Depuis 1961, Weather Modification Inc. mets à la disposition de ses clients plusieurs dizaines d'avions pour "percer les nuages", et propose aussi de modifier les avions privés pour faire des modifications climatiques "selon les besoins". La compagnie fournit également des services complets d'études météorologiques et de rapports radar, selon, explique-t-elle sur son site, les standards de la Fédération Américaine de l'Aviation (FAA).






C'est l'argent qui mène la danse !


Une logistique comme celle que représente un programme d'épandage mondial ne peut exister qu'à une condition : l'argent.
Peu importe les raisons véritables derrière les chemtrails, il faut que les principaux acteurs y trouvent leurs comptes.
Bien sûr, le programme utilise de la technologie militaire, ce qui ravit les producteurs d'armement et d'appareils; et comme une substance est vaporisée, contenant divers métaux, toxines et certains composants de carburants, il est facile de percevoir les intérêts du cartel chimique et pétrochimique.


Évidement, en fonction des applications des chemtrails, différents acteurs pourraient faire pencher la balance. Comme la présence sur le marché des compagnies mentionnées plus haut le prouve, les décisions, DANS TOUS LES DOMAINES, sont prises au rythme de Wall Street.


La seule variable qui intéresse les détenteurs du pouvoir est la rentabilité. Par conséquent, la seule question véritablement pertinente est simplement: Est-ce que ce sera rentable?


Voici un exemple très concret, en ce qui concerne l'usage géo-ingénierique des chemtrails. Un lobby particulièrement puissant, davantage encore que l'armement et le pétrole, réclamait depuis longtemps des actions internationales. Il s'agit de l'industrie de l'assurance, qui transige des valeurs astronomiques. Depuis des dizaines d'années, ceux qui assurent les assureurs, des compagnies comme la "Lloyd's of London" et la "Swiss Reinsurance Company" ont commencé à subir des pertes considérables à cause des réclamations résultantes des conditions météorologiques extrêmes, dans certains cas attribuées au réchauffement de la planète.
En 1997, Andrew Dlugolecki, le directeur d'un des six plus gros groupe d'assurance, CGNU, a averti la communauté internationale dans une réunion à La Haie, aux Pays-Bas, que à moins que certaines actions ne soient prises pour réduire le réchauffement climatique, l'industrie aurait épuisé la totalité de la valeur monétaire de toutes les ressources de la terre d'ici 2065.


Alors, croyez-vous que les dirigeants aient préconisé une solution qui diminuerait les profits de certaines entreprises, ou si vous croyez qu'elles ont opté pour une solution amenant plus de profits aux mêmes compagnies étant responsables du problème? Une situation gagnante-gagnante... pour eux ?
Votre réponse dépendra simplement de votre connaissance et de votre conscience de la nature des gens au pouvoir.

A LIRE ABSOLUMENT !!!!!!!Géo ingenierie - Chemtrails (Dossier)

Des responsables parlent


Il s'est écoulé un certain nombre d'années avant que les premières confirmations venant de responsables de l'aviation n'apparaissent. L'augmentation graduelle avec les années de la fréquence et de l'ampleur des épandages peut expliquer en partie cette réalité. L'apparition de sites de plus en plus sérieux et documentés sur le phénomène, vers les années 1999 et 2000, a également offert une tribune plus accessible et anonyme en comparaison aux médias traditionnels, avec un public plus intéressé aux nouvelles informations.


Toutefois, nous croyons avant tout que la logistique au sol d'un tel projet implique un petit nombre de gens responsables et informés, et probablement un plus grand nombre d'employés peu, pas, ou mal informé des véritables raisons de leur travail. Les tâches, dans ce domaine comme d'autres, étant de plus en plus spécialisées et compartimentées, il est entièrement possible que la plupart des pilotes et techniciens n'aient pas connaissance de ce qui se passe.


Mais à partir de 2000, le travail de plusieurs enquêteurs a attiré l'opinion publique sur le sujet, et a permis, de fil en aiguille, de découvrir (une partie de) la vérité sur le sujet. Les plus perspicaces et reconnus étant l'Américain Clifford Carnicom, les Canadiens William Thomas et Brian Holmes, et le Québécois François Pierre, alias Nenki.


Voici donc des informations parvenues dans les médias alternatifs, par l'intermédiaire de dits "informateurs" du milieu aérien.


Le 17 mai 2000, un mécanicien en aéronautique envoie un courriel à Clifford Carnicom pour l'informer de la présence d'appareillage inhabituel installé sur des avions civils.


Le 22 mai 2000, un courriel envoyé par un responsable d'une compagnie aérienne civile à Clifford Carnicom en réponse à celui du mécanicien confirme l'existence d'un projet d'épandage appelé CloverLeaf.


Le 8 décembre 2000, un retour d'appel de Terry Stewart, un responsable des autorités canadiennes d'aviation, explique la présence d'exercices militaires.


Le 12 mars 2001, un commentaire d'un responsable américain du trafic aérien sur une radio communautaire du Maine confirme de nombreux autres exercices militaires.


Ce responsable Américain deviendra une source pour les chercheurs sur les Chemtrails (entre autre William Thomas), et sera identifié "Deep Sky", pour préserver son anonymat.


Fin 2001, William Thomas reçoit un courriel de Conroy Penner, de Victoria en Colombie-Britannique, qui possède une photographie d'équipement suspect.


En juin 2002, lors du Sommet du G8 de Calgary, certains contrôleurs aériens nord-américains commentent des anomalies radars à "Deep Sky".


Décembre 2002, des contrôleurs aériens de partout aux États-Unis se confient à "Deep Sky".


26 juillet 2003, une source dans l'appareil militaire américain contacte Clifford Carnicom, pour affirmer que la nature et le but des chemtrails est possiblement le génocide.


26 septembre 2004, "Deep Sky" est retrouvé sans vie dans sa voiture.


À notre avis, il est impossible de prouver hors de tout doute que toutes ces correspondances sont authentiques. Mais comme il est également impossible de prouver hors de tout doute qu'elles sont fausses, nous avons la responsabilité de ne pas prendre ces affirmations à la légère.
Image


Les Législations et les Traités


Comme les expériences climatiques ont débuté dans la première moitié du 20e siècle, il est à craindre que le pire ait déjà eu lieu. À l'époque des débuts, les idées fusaient de toutes part, et les recherches et développements s'effectuaient dans un cadre strictement militaire, dans des conditions politiques mondiales souvent propices aux escalades et aux abus.


En 1970, les Britanniques, les Américains et les Russes avaient déjà admis qu'ils effectuaient des modifications climatiques. Il est également plus que probable que les Chinois, les Japonais, les Allemands et certains autres gouvernements possédaient également la technologie nécessaire. Dans plusieurs pays, des enquêtes gouvernementales et/ou semi-publiques ont été tenues dans les dernières années, pour enquêter sur les projets climatiques.

A LIRE ABSOLUMENT !!!!!!!Géo ingenierie - Chemtrails (Dossier)
Commenter cet article

claudeprimeau@gmail.com 13/06/2014 00:16

voila de quoi je parlais

À propos

le blog sur l information alternative ,la vérité caché,l éveil et bien d autres